Voyages en Espagne 2015

Voyages en Espagne 2015

Share Button

Mission en Espagne du 14 au 18 décembre 2015:

Vendredi 18 décembre:

Tôt le matin embarquement des galgos et podencos dans le camion de FBM et départ à 9h42 vers la Belgique:

IMG-20151218-WA0000.jpg

Jeudi 17 décembre:

Nous arrivons à FBM de bonne heure. Esmeralda (la mastin qui va rejoindre l’Allemagne) et Monica viennent d’arriver de Madrid.

Je vais commencer les évaluations, Didier m’accompagne, il se prend au jeu …

Je découvre plus précisément les premiers galgos qui vont rejoindre notre site.

La douce Gala, Maya et Nando2, Saga le beau barbu et enfin Nova et Camelia.

Il est 14 heures, les passeports de nos 18 galgos et podencos sous le bras, nous prenons la route, direction Carmona.  Aujourd’hui c’est au tour du Ministère de l’Agriculture de valider que nos chiens sont, d’un point de vue sanitaire, aptent à voyager.

Et puis, à 16 heures, nous nous dirigeons chez Juan.  Juan, c’est le galguero qui a accepté de nous recevoir afin de présenter ses galgos et nous parler de la chasse aux galgos.

Il n’y a pas de bons galgueros, ils y en a des « moins pires », c’est tout.
Je crois que Juan fait partie de ce groupe.

Il nous présente Espartaco, son champion.  Espartaco est à l’extérieur, attaché avec une chaine.
Ensuite, nous nous dirigeons à l’intérieur … là où sont ses autres galgos.

Juan nous explique qu’officiellement la saison de chasse s’arrête le 31 décembre néanmoins, certains font courir « clandestinement »leurs chiens jusqu’à février.

Il nous présente ses autres galgos, il est très fier de la noir, une championne également, elle a attrapé, seule, 4 lièvres dimanche dernier.

« Tu vois ses pattes » me demande-t-il … Nous les galguros, nous aimons quand les ongles de nos galgos galgos sont noirs, … ils sont plus forts, plus robustes …

Nous sommes interrompus par un appel de la garde civil : une galga a été trouvée, abandonnée sur la voie rapide, nous dit-on. Des collégues, à moto l’ont interceptée et amenée (à moto!) à la première station d’essence.

Nous quittons Juan et allons récupérer la galga … elle est attachée à une corde, un bol d’eau devant elle.  Lorsqu’elle nous voit nous diriger vers elle, elle bat de la queue.
Nous lui passons la laisse autour du cou et la montons dans la voiture.

Conclusion : elle aime la moto, n’est pas malade en voiture, elle est super sympa et nous l’avons appelée : Pipa.

téléchargement.jpg

Mercredi 16 décembre:

La semaine dernière, je reçois un appel téléphonique d’un journaliste de la presse écrite qui me demande si je serais dans les prochains jours en Espagne … Lui, pour sa part, il sera à Séville dès mardi …

Cela tombe bien, mon voyage de décembre est programmé et je serai là-bas, quant à moi, dès lundi …

Hier en fin de journée je retrouve donc Didier et nous planifions  ensemble cette journée de mercredi.
Ce journaliste est aussi un adoptant chez GRB ; la problématique des galgos et des podencos : il connait … mais c’est « sa première fois » sur le terrain.  Il veut écrire un article sur la maltraitance des galgos et podencos, veut se rendre compte en venant sur place et en vivant tout cela « de l’intérieur ».

Aussi ce matin, nous nous mettons en route vers FBM.

José Fernandez, Directeur de FBM nous attend avec sur son bureau une pile de documentation : Noms des différentes Fédérations de chasse avec des galgos, taux de reproduction, évaluations récentes des taux d’abandon, etc… ainsi que les nouveaux textes de lois (celui entre’autre autorisant l’entraînement des galgos avec des véhicules à moteur), projets éducatifs (à l’identique de ceux pratiqués en Belgique par GRB), … etc

Il est plus de 13 heures lorsque nous terminons l’entretien, Didier est ravi, il a déjà matière pour son article…

Aujourd’hui, nous effectuons « la trace » des chiens pour le retour de samedi ; c’est à dire qu’aujourd’hui, vos galgos et podencos sont enregistrés sur la feuille pour leur grand voyage.  C’est ce document qui permettra à vos chiens de voyager en toute légalité.

C’est aussi aujourd’hui que Monica, rejoint la Fondation.  Monica est une galga qui, voici deux ans a été opérée d’une très mauvaise fracture.  Greffes d’os, complications, broches etc (opérations financées par GRB).  Cela n’a pas été simple pour elle.  Son état de santé, la gravité de ses blessures ont valus à Monica deux longues années de convalescence.  Aujourd’hui, elle quitte Madrid, (où elle a été opérée et a passé sa convalescence) elle sera à Séville dès demain et embarquera avec ses compagnons de voyage vendredi matin.

Ensuite je me rends dans les enclos et je fais la connaissance de celles et ceux que je vous présenterai dès demain sur notre site …

Il est presque 19 heures … cette journée a passé à la vitesse de l’éclair.

La journée de demain sera tout aussi chargée puisque dès 9 heures je commencerai les évaluations ensuite,  à 15 heures, je partirai avec Didier à la rencontre de galgueros.

Mardi 15 décembre:

De bonne heure, nous sommes informés que des galgueros ont décidé de se séparer de certains de leurs chiens.  Nous nous mettons immédiatement en route afin d’aller les récupérer.

Un premier point de rendez-vous, puis un second … tout s’enchaîne très vite, nous nous déplaçons d’un site à l’autre.  Ici deux galgos, là trois … tels des robots nous exécutons …
A ce moment, tout ce qui nous importe : c’est sauver le plus de galgos et de podencos !

Ce matin, lorsque je quittais FBM Isabelle me disait : «  s’ils te proposent des podencos, tu les prends, s’ils te proposent des chiens d’autres races, tu les prends … »

Oui, oui avais-je répondu, tu peux compter sur moi !

Bien sûr, tout le monde à éclater de rire, vous pensez bien … je n’allais pas m’en priver !

Bref ce matin, accompagnée de José et Téresa, je me mets en route pour récupérer 10 ou 11 galgos.

Nous roulons pendant près de 80 kilomètres avant d’arriver au lieu de rencontre.

Là, nos deux contacts nous attendent … les premiers galgueros aussi.
L’un après l’autre les galgos montent dans le camion.  Nous nous déplaçons, changeons de site … en fait, nous ne savons pas où nous allons, nous nous contentons de suivre nos deux contacts.
Là les galgueros nous amènent leurs chiens … certains d’ailleurs s’en débarrassent avec une facilité déconcertante.  Là, une porte s’entrouvre … impossible de voir ce qu’il se passe de l’autre côté : je tente de voler quelques photos.
Plus tard un jeune arrive avec deux galgos bringés. « Ils te plaisent ? » me demande-t-il …

Que puis-je lui répondre si ce n’est qu’ils sont très beaux et que je vais très vite l’aider à les monter dans le camion … des fois qu’il ne changerait d’avis.  En y regardant de plus près, je m’aperçois qu’avant de venir abandonner ses chiens il n’a pas manqué de leur arracher leur puce électronique …

Ce sont 7 sites différents que nous ferons et nous récupérerons 28 chiens : 24 galgos, 3 podencos et 1 chien d’autre race.

Il est plus de 15 heures lorsque nous revenons au refuge.
Tous les chiens seront déchargés, ils passeront leur première nuit de « chien libre »…

Voici les photos 55 photos (2 albums):

IMG-20151215-WA0000.jpg

téléchargement.jpg


Mission en Espagne du 23 au 29 octobre 2015:

Lundi 26 octobre: 3ème jour au refuge:

C’est sous une pluie battante que débute la journée.
Enfin, après être partis en sauvetage pour récupérer galgos et podencos ainsi que 6 chiots, nous rentrons au refuge et avons le plaisir de voir que nous avons enfin une connexion internet.
C’est parti pour la transmission de nos comptes rendus et évaluations …

Nous ferons également la connaissance de Mar, la petite podenca.  Cette dernière a été récupérée il y a trois semaines après avoir été jetée d’un véhicule.  Mar est merveilleuse, elle est prête pour rejoindre une famille d’adoption. Vous pourrez également la découvrir sur notre site à la rubrique des « chiens à l’adoption ».

téléchargement.jpg

Dimanche 25 octobre: 2ème jour au refuge:

C’est à l’aube que nous nous levons ce dimanche matin, sous une fausse identité et avec un faux prétexte : je suis sensée être photographe pour un magazine animalier et montrer les préparatifs et le déroulement d’une chasse … que je me rends chez  un galguero.

Tous les galgos sont prêts, certains sont des champions !

D’autres galgueros le rejoignent  Une fois les préparatifs terminés, ils prennent la pause et immortalisent cet instant. Nous nous mettons en route vers le lieu (tenu secret) de la chasse.

Arrivés sur place, je suis rapidement « grillée », un galguero me reconnait … je m’étais déjà rendue chez lui pour un sauvetage de galgos …

J’aurai le temps de voler quelques photos dont celle de ces trois enfants tenant fièrement le lièvre.

De retour au refuge, nous commençons les évaluations et découvrons Annet et Oscar, Titan et Tapia, Tomm et Pana, Johan et Tokyo et enfin Hana et Cari.

Comme à l’accoutumée, nous passons un merveilleux moment ; découvrez-les sur le site, rubrique « chiens à l’adoption ».

C’est ainsi que s’achève cette deuxième journée au refuge.

téléchargement.jpg

Samedi 24 octobre: 1er jour au refuge

C’est de bonne heure que nous prenons la route ; nous sommes appelés pour récupérer deux galgos.  Nous sommes pressés par le temps car le galguero a déjà mis à mort tous ses autres chiens …

Sur la route, nous croisons plusieurs voitures et remorques de galgueros, la saison de chasse a commencé et déjà les premières victimes en font les frais.

Une demi heure plus tard nous arrivons.  L’endroit bien qu’il ne nous soit pas familier (c’est la première fois que nous nous rendons chez ce galguro) ne nous étonne pas : nous avons l’habitude de récupérer les chiens dans de tels lieux.

La personne qui nous ouvre la grille n’est autre que la fille du galguero.  Elle nous demande de faire vite, son père ne va pas tarder à rentrer et mettra à mort les chiens encore vivants.
Les deux galgas seront sauvées ainsi qu’une maman berger allemand et ses deux petits (seuls rescapés de la nichée, l’homme ne les avait pas trouvés).

Arrivés au refuge, c’est le traditionnel bain, le déparasitage et autres analyses auxquels ont droit les nouveaux entrés.  La maman et ses deux petits auront une place de choix, bien au chaud ; les deux galgas partent quant à elles en quarantaine.  Elles s’appellent aujourd’hui Osuna et Alcala et seront dans les prochains jours sur notre site à l’adoption.
A peine le temps de souffler que nous sommes appelés pour le sauvetage de trois chevaux.  Ceux-ci errent sur la voie rapide, un quatrième est malheureusement déjà mort, percuté par un véhicule.

Les trois chevaux seront rattrapés et ramenés au refuge … à pieds … sur une distance de quelques kilomètres.

Une journée bien remplie s’achève …

téléchargement.jpg


Mission en Espagne du 5 au 10 septembre 2015:

Mercredi 9 septembre: 4ème jour au refuge

Ce mercredi, nous avons mis toute notre énergie pour avancer dans notre travail.  En effet, c’était notre dernier jour à la Fondation.  Nous avons finalisé les évaluations de nouveaux galgos et podencos et avons évidemment pris le temps d’aller revoir nos autres protégés qui sont déjà sur notre site internet.  C’est toujours émouvant et plein d’espoir de les voir revenir en Belgique un jour…

Demain, c’est à l’aube que nous prendrons la route avec les 4 podencos qui reviennent avec nous pour rencontrer leurs familles d’adoption qui les attendent impatiemment : direction l’aéroport de Malaga à plus de 300 km !

new-access-road-a7

Nous ferons un compte-rendu plus complet de notre dernière journée au refuge et de l’arrivée des 4 podencos dans les prochains jours.

A très bientôt

Mardi 8 septembre: 3ème jour au refuge

Ce matin, alors que nous nous mettions en route pour une nouvelle journée d’évaluations, qu’elle ne fut pas notre surprise de voir arriver Atlas.
En effet, depuis plusieurs semaines Atlas était en famille d’accueil, sur le point d’être adopté …

Atlas, c’est ce beau galgo noir qui est sur notre site « à l’adoption » depuis de longs mois et c’est vrai que nous désespérions de lui trouver une famille. Aussi, quand le refuge nous avait prévenu de son départ et de sa possible adoption, nous en étions tous très heureux.

Ce retour à la Fondation : c’est un abandon …
La raison invoquée : Atlas est positif à la leishmaniose !!!

Pour lui, un nouvel échec, un nouveau coup dur !

Un nouvel enclos lui est trouvé, sa vie au refuge recommence.

Nous, tant bien que mal, nous commençons nos évaluations…
Les galgos nous font vivre des moments magiques (comme d’habitude), séances photos, vidéos, évaluations avec les chats : nous sommes rôdés.

Carlin, Rubia, Manolo, Bull, Sergio, Neli, Albert, Daina, Lucero, Pantera, Arizona et Florence nous rejoignent tour à tour dans le patio, vous pouvez déjà découvrir certains d’entre eux sur notre site.

Et puis, fin d’après midi, c’est le coup de théâtre : nous avons trouvé une famille à Atlas, il sera dans 15 jours en Belgique.
Ici, ce fut un moment d’euphorie, un moment de joie.

Déjà nous souhaitons beaucoup de bonheur à Atlas et à sa nouvelle famille.

Encore merci à nos adoptants de nous faire confiance, merci à eux d’ouvrir leur coeur à des galgos positifs à la leishmaniose et qui ont eux aussi le droit au bonheur !

Il est passé minuit, cette longue journée se termine enfin.  Nous vous donnons rendez-vous demain.

téléchargement.jpg

Lundi 7 septembre : 2ème jour au refuge

Ce fut une journée consacrée aux évaluations, d’abord celles des galgos : Jerry le magnifique, Laura la Diva, Rihana la discrète et le merveilleuxTango.  Et puis, les galgos ont cèdé la place aux podencos.
Nous avons passé du temps avec Cocoa, Désirée, Sébas, Verano, Pere, Tulipe, Billie, Canario et Nanno et Laila.

Ce fut un véritable florilège de bonne humeur, de joie et de tendresse.

Nous partageons avec vous quelques uns de ces moments.

téléchargement-001.jpg

Dimanche 6 septembre

Bien qu’hier soir nous arrivions à Séville sous une pluie battante, c’est avec un soleil radieux que nous nous éveillons ce dimanche.

Comme à chacun de nos séjours au refuge, nous débutons cette journée en faisant connaissance avec celles et ceux qui dans quelques jours seront sur notre page des chiens à l’adoption…

Cette année est tout à fait particulière : jamais nous n’avons connu une telle affluence de galgos : jusqu’à 1000 …  Alors qu’en ce début de septembre le refuge devrait être quasi vide afin d’accueillir les nouvelles victimes de la barbarie des galgueros, ce sont près de 700 galgos qui sont toujours en attente d’une famille …

« Putain d’année ! »

Les cris, les pleurs, les gémissements … jamais nous ne pourrons nous y habituer !

L’infirmerie est pleine « à craquer », les pattes brisées, les chiots sous baxter, les cicatrices, les brulures … sont nos premières images de ce dimanche matin !…

Nous les retrouvons ceux qui feront partie, dans quelques jours, du prochain retour et puis il y a les nouveaux, ceux qui nous ont mis du baume au coeur ce dimanche après-midi …
Il y avait Martin et sa bonne humeur, toujours prêt pour une partie de jeu; Joey le beau blanc, le tendre, l’affectueux; le subtile Bones; Dreams et ses petites pattes de velours et Pol et sa grande maturité.

Ensuite, Abby, Waldo, Sabina et Espartaco ont posé pour de nouvelles photos.

Il est près de 20 heures lorsque nous mettons un point final à cette première journée au refuge.

diamche 6 (2).jpg


20, 21 et 22 août 2015: séjour à Madrid:

Madrid1Madrid2Madrid3Madrid4Madrid5Madrid6Madrid7bMadrid8Madrid9Madrid10


Mai 2015: mission en Espagne du 18 au 22 mai.  Tout le compte-rendu est à lire sur notre blog


Espagne1

Share Button