Une bactérie canine encore responsable d’un décès.

Une bactérie canine encore responsable d’un décès.

Share Button

Une Américaine de 58 ans a succombé en deux jours à la bactérie Capnocytophaga, qui lui avait été transmise par son chiot.
Dans le Wisconsin (Etats-Unis), Sharon Larson, âgée de 58 ans, venait d’adopter un chiot. Ce dernier, en la pinçant, a provoqué une petite coupure. La femme a alors rapidement commencé à éprouver des symptômes grippaux et son mari l’a emmenée à l’hôpital. Mise sous antibiotique, son état n’a pourtant fait qu’empirer. Elle est décédée deux jours plus tard.

Deux cas à quelques jours d’intervalle.

Sharon Larson a été testé positive à Capnocytophaga, une bactérie que l’on trouve dans la bouche de 75 % des chiens et 57 % des chats (selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies).

Bien qu’elle puisse se propager par morsures, égratignures et même simplement par la salive, la plupart des personnes en contact avec un animal ne développent pas de maladie. Pour que l’infection se déclare, il faut que le système immunitaire de la personne soit affaibli, par exemple dans le cas d’un cancer, d’un diabète ou du sida.

Ce cas, très rare, n’est pas sans rappeler celui de l’homme qui s’est fait amputer des quatre membres au début du mois d’août pour les mêmes raisons, et ce, dans le même état (Wisconsin) ! Comme pour cet homme, on ne sait pas si Sharon Larson souffrait d’une maladie impactant son système immunitaire. Dans tous les cas, pensez systématiquement à nettoyer et désinfecter une plaie causée par un animal.
La bactérie capnocytophaga est présente dans 75 % des bouches des chiens et 57% bouches des chats

In Top Santé

Share Button