Nouvelle découverte

Nouvelle découverte

Share Button

Une nouvelle découverte fait la lumière sur les capacités de compréhension des chiens.

D’après une nouvelle étude américaine, les chiens ont au moins une compréhension de base du sens des mots qu’ils ont appris et réagissaient différemment en fonction de la situation.
Des chercheurs américains de l’université Emory ont utilisé l’imagerie cérébrale pour étudier comment les chiens perçoivent les mots qu’ils ont appris à associer à certains objets. Les résultats de leur recherche ont été publiés dans la revue Frontiers in Neuroscience.
Les scientifiques ont notamment constaté que les chiens faisaient la différence entre des mots qu’ils avaient entendus auparavant et des mots qu’ils n’avaient jamais entendus.

« Les chiens ont la capacité de traiter au moins certains aspects du langage humain puisqu’ils peuvent apprendre à suivre des ordres verbaux », explique Gregory Berns, auteur principal de l’étude et neuroscientifique à l’université Emory.

Ainsi, les chercheurs ont étudié le comportement de chiens de différentes races, dressés pendant plusieurs mois par leurs propriétaires pour récupérer deux objets différents en fonction du nom de l’objet. Les chiens ont été entraînés à aller chercher un objet ou l’autre et ont été récompensés en cas de succès. L’entraînement était considéré comme réussi lorsque le chien récupérait systématiquement l’objet voulu.

Les chercheurs ont ensuite procédé à des analyses fonctionnelles d’imagerie par résonance magnétique (IRM) sur les chiens tandis que leurs propriétaires se tenaient devant l’appareil, prononçant le nom de chaque objet tout en montrant le jouet correspondant. Les propriétaires ont également prononcé d’autres mots tout en affichant des objets aléatoires. Les résultats de l’IRM ont montré une activation accrue dans les régions auditives du cerveau des chiens responsables des mots non attribués par rapport aux mots appris.

« Nous nous attendions à ce que les chiens fassent la différence entre les mots qu’ils connaissent et les mots qu’ils ne connaissent pas », soulignent les chercheurs. « Ce qui est étonnant, c’est que le résultat est opposé à celui de la recherche sur les humains — les humains montrent généralement une plus grande activation neuronale pour les mots connus que les mots nouveaux ».
Les chercheurs supposent que les chiens ont cette réaction car ils veulent faire plaisir à leurs propriétaires en faisant semblant de comprendre leurs ordres.

                                                                                             In Sputnik

Share Button