L’insolation

L’insolation

Share Button

Une insolation peut entraîner la mort. Elle survient souvent quand un chien est enfermé dans une maison ou dans une voiture sans ombre, sans aération ou sans eau. Par ailleurs, l’insolation peut aussi résulter d’une trop forte excitation ou du stress.

Comment éviter l’insolation?

Parmi les facteurs de risque d’insolation chez le chien figurent

  • le manque d’eau
  • le manque d’espace
  • une humidité excessive
  • l’obésité
  • une activité physique intense
  • le grand âge
  • les maladies cardiovasculaires
  • une acclimatation insuffisante

Les races de chiens à tête courte comme les boxers, les carlins et les pékinois, ainsi que les chiens à poil long y sont particulièrement sujets.
En fait, pour éviter une insolation, il suffit de faire preuve d’un peu d’attention et de bon sens : ne laissez pas votre chien seul dans un véhicule ou attaché en plein soleil, et réfléchissez bien avant de vous rendre à une manifestation en plein air, où il y a foule, par une chaude journée.

Signes d’insolation

  • halètement intense
  • important écoulement de salive vomissements
  • diarrhée
  • forte fièvre (40,5º C ou plus)
  • enfin, mouvements convulsifs et coma.

Traitement de l’insolation

Consultez le plus vite possible un vétérinaire: une insolation peut être fatale.
Déplacez votre chien pour le mettre à un endroit frais ou ombragé.
Vaporisez le corps de votre chien d’eau fraîche (ou utilisez une éponge pour l’hydrater) en veillant à ce que l’eau coule bien sur la peau, sans glisser simplement sur le pelage. Mouillez-lui abondamment le ventre et la face intérieure des jambes et faites-lui couler de l’eau sur la langue et la bouche.
Un ventilateur peut aussi être utile pour faire baisser la température.
Ne plongez pas votre chien dans l’eau froide: cela pourrait provoquer un choc.
Massez-lui doucement les jambes et le corps jusqu’à ce que vous arriviez chez le vétérinaire ou jusqu’à ce que sa température corporelle soit redevenue normale (une température de 39,4º C suffit). Un grand chien met plus de temps à se refroidir qu’un petit.
Dès qu’il a retrouvé une température normale, arrêtez de le refroidir afin d’éviter qu’il ne prenne froid, ce qui entraînerait un risque d’hypothermie.
Séchez délicatement votre chien avec un linge. S’il est conscient, donnez-lui un peu d’eau, par petites quantités.
Si nécessaire, faites-lui la respiration artificielle.

Mais surtout, soyez prévoyant !

Share Button