Les petits de Dalida à la une !

Les petits de Dalida à la une !

Share Button

Depuis la publication des photos et de la vidéo de Dalida et de ses petits, nous avons reçu plusieurs demandes d’adoption les concernant.
Nous nous demandons comment interpréter ces demandes ?

Il nous semble opportun de faire quelques mises au point :

Premièrement, certains de ces chiots sont encore faibles et il est nécessaire de laisser passer une période qui peut encore malheureusement leur être fatale.

Deuxièmement, Dalida n’a sans doute pas bénéficier d’une alimentation adaptée à la gestation, il est même fort peu probable qu’elle ait mangé à sa faim. Cet état de fait entraîne un risque de carence durant la croissance des chiots Et peut entraîner des malformations aux pattes notamment.

Troisièmement, laissons le temps au refuge de leur attribuer un nom, il est assez malaisé de réserver un chiot sans nom…

Quatrièmement, laissons Dalida les sevrer à son aise et leur inculquer les bases de la communication canine. Cette imprégnation se fait dans les premiers mois de vie.
Il est important de ne pas confondre le processus de sevrage avec l’âge à partir duquel les chiots peuvent être séparés de leur mère. Le terme « sevrage » fait référence à la transition du régime alimentaire passant du lait maternel aux autres types d’aliments. Il est néanmoins conseillé que le chiot reste avec sa maman jusqu’à ses 2-3 mois, même si le processus de sevrage commence bien avant, concrètement, il commence après 3 semaines.
Une autre raison pour laquelle le sevrage doit se faire de façon progressive est la socialisation. Le chiot a besoin du temps nécessaire afin que sa maman puisse lui enseigner la socialisation primaire. Sans quoi le chiot ne comprendra pas ou mal un congénère !

Cinquièmement, pour qu’un chien puisse passer les frontières, il doit être en ordre de vaccination. Il est préférable d’attendre jusqu’à ce qu’ils aient au moins 45jours pour démarrer la vaccination. Les vaccins indispensables protègent des maladies suivantes : la maladie de Carré, l’hépatite infectieuse, le parvovirus et la rage canine.
L’âge minimum à partir duquel le chiot peut être vacciné pour la rage est fixé à 12 semaines (3 mois). Après la vaccination, un délai de validité de 21 jours (3 semaines) est nécessaire. Ces vaccins ne nécessitent pas de rappel au cours de la première année.

Sixièmement, nous ne pouvons vous garantir que le papa de ces adorables chiots est bien un galgo !
Les chiots sont certes des « boules de poils » fort attachantes mais ils vont vite se transformer en galguitos espiègles et j’entends toujours cette phrase d’un adoptant d’un chiot : « Il est adorable mais vous savez c’est un vrai hooligan » !

Maintenant, si vous avez la patience d’attendre, si vous avez pris conscience des « difficultés » qui pourraient surgir et si vous êtes dans une véritable démarche de sauvetage, alors, oui vous pouvez remplir votre demande d’adoption.

Cependant alors que nous recevons des demandes pour ses petits,…aucune demande pour cette mère courage : DALIDA …

Share Button