Intoxication au raisin

Intoxication au raisin

Share Button

Vous avez une vigne et de belles grappes ont vu le jour… savez-vous que ces petites douceurs sont infiniment toxiques pour vos protégés ?

L’intoxication aux raisins chez le chien est une pathologie de plus en plus fréquente et on peut s’interroger sur les raisons d’une telle augmentation.
Est-ce le fait parce que les vétérinaires ont pris connaissance de ce type d’intoxication et l’incluent dans leur diagnostic différentiel lors d’une insuffisance rénale aiguë ?

Le changement d’habitude alimentaire de nos chiens (tendance à devenir omnivore) est-elle une autre raison de cette fréquence ?

Les occasions, pour le chien, d’ingérer du raisin ne manquent pas :

Cela peut être le plat à fruits sur une table laissé à portée de …gueule 😉, des raisins trouvés au sol, des raisins distribués par le propriétaire comme friandises, récompenses ou tout simplement comme aliment en toute bonne foi, sans savoir sa toxicité potentielle pour son compagnon.
Il est vrai que le raisin frais est réputé pour être un fruit relativement faible en calories, … est-ce pour cette raison qu’il est donné par certains propriétaires soucieux de l’excès de poids de leur chien ?

  • Quel type de raisins est susceptible de provoquer cette intoxication ?

Tous les types de raisins ont un risque potentiel d’intoxication pour le chien, qu’il soit sec ou frais (rouge ou blanc).
Les préparations ou recettes contenant des raisins secs, comme dans les céréales (Kellog’s), sont également sources d’intoxication au raisin.

  • Quelle est la dose toxique nécessaire chez un chien ?

Le raisin sec, plus concentré, est plus toxique que le raisin frais.
Pour le raisin frais, la dose toxique pour le chien commence à partir de 20 grammes par kilo de poids vif.
Pour le raisin sec, la dose toxique pour le chien commence à partir de 4 g / kg de poids vif.
Comme vous pouvez le constater, les doses toxiques peuvent être vite atteintes !
Cependant, il semblerait qu’il existe des races plus sensibles que d’autres à l’intoxication au raisin. On n’en connait pas encore les raisons.

  • Quelle est le mécanisme de la toxicité du raisin chez le chien ?

Actuellement, on ne connait pas la raison ni le mécanisme de cette intoxication au raisin chez le chien.
On évoque l’existence d’une mycotoxine (substance toxique produite par un champignon ou moisissure) responsable de cette intoxication. Cette toxine serait néphro-toxique (toxique pour les reins)

  • Que devez-vous faire si vous suspectez votre chien d’avoir mangé du raisin frais ou sec ?

En cas d’ingestion d’une certaine quantité de raisin (voir plus haut pour les doses toxiques) par votre chien, je vous conseille de contacter votre vétérinaire rapidement pour qu’il puisse prendre les dispositions nécessaires afin d’éviter les lésions rénales pouvant être fatales pour votre chien.

  • Quelles sont les symptômes de l’intoxication au raisin chez le chien ?

Le premier symptôme et le plus fréquent de l’intoxication au raisin chez le chien est : le vomissement.
Le chien va être victime de vomissements incoercibles et cela au bout de quelques heures après ingestion.
Ensuite, le chien peut développer de la diarrhée ainsi qu’une soif excessive. Le chien va boire énormément (polydipsie –polyurie) et être abattu (léthargie).
Ces derniers symptômes traduisent l’installation d’une insuffisance rénale aiguë et ce dans un délai de 1 à 3 jours après ingestion.
Les conséquences de cette atteinte rénale vont entrainer les symptômes suivants :

  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Déshydratation
  • Douleurs abdominales
  • Tremblements ou convulsions

Si l’intoxication continue à progresser, les reins ne fonctionnent plus et le chien ne peut plus produire d’urine. On constate à ce moment-là une haleine fétide (odeur d’urine) et la formation d’ulcères au niveau des gencives.
Dû à l’insuffisance rénale, le taux d’urée est très élevé et le chien tombe dans un coma.

  • Diagnostic de l’intoxication au raisin chez le chien

A nouveau, si les propriétaires ont pu observer l’ingestion et le signaler auprès d’un vétérinaire, le diagnostic sera aisé. Si dans les vomissures, on peut distinguer des fragments de raisins frais ou secs, là aussi le diagnostic est plus facile.
En dehors de cela, le diagnostic de l’intoxication au raisin chez le chien n’est pas aisé car les symptômes ne sont pas spécifiques. Beaucoup d’autres causes peuvent produire une insuffisance rénale aigue.

Pour l’aider dans son pronostic, le vétérinaire ferra des tests sanguins :

Numération formule sanguine : pour éventuellement déterminer le degré de l’anémie installée. Un profil biochimique : urée, créatinine, phosphore, calcium…
L’urée : ce paramètre permet de vérifier que les reins fonctionnent normalement et assure l’élimination des produits de déchets des protéines qui sont métabolisés au niveau du foie. Lorsque ce taux augmente, cela veut dire que les reins ne font plus leur travail !
La créatinine : une augmentation de ce paramètre signifie que le taux de filtration rénale est diminué.

Une analyse d’urine viendra compléter ce bilan rénal. Avec tous ces paramètres, le vétérinaire pourra déterminer l’état des reins et les chances de récupération. Selon le vétérinaire, d’autres examens peuvent être effectués :
Echographie des reins : déterminer les lésions avec au besoin une biopsie rénale échoguidée pour une analyse histologique. Mesure de la pression sanguine.

Voilà, pour ne pas faire un article trop long et vous lasser 😉 ,… j’ai décidé de diviser en deux parties ce sujet et demain nous verrons dans la deuxième partie ( publiée demain ) le traitement en détail de l’intoxication au raisin du chien .

Share Button