Hugo, Voltaire, Houellebecq… Le chien est le meilleur ami des écrivains

Hugo, Voltaire, Houellebecq… Le chien est le meilleur ami des écrivains

Share Button

Généreux, aimant mais surtout loyal, le canidé jouit d’une admirable réputation. Je vous propose un florilège de ces citations d’écrivains et penseurs célébrant l’animal désigné comme le meilleur ami de l’Homme.

Il a si bonne réputation. Généreux, adulateur mais surtout, si loyal! Le chien est décidément l’ami dont a besoin l’Homme. Que celui dont le cœur a été brisé, s’épanche un instant sur cette douce bête. Il y trouvera un amour infaillible. Et ce ne sont pas nos écrivains qui diront le contraire.

«Pour son chien, tout homme est Napoléon. C’est ce qui explique la grande popularité des chiens», écrit Aldous Huxley. Inséparables, l’animal et son maître deviennent un vrai couple. Si bien qu’«entre le chien et son maître, il n’y a que le saut d’une puce», précise Jules Renard. Florilège.

«Le chien, c’est la vertu Qui ne pouvant se faire homme, s’est faite bête». Victor Hugo.

Contrairement au chat, indifférent aux ordres des hommes, le chien y voit sa raison d’être. «Au pied!» ; «Ici!» ; «Va chercher!» L’impératif est un temps que le canidé, une fois domestiqué, connaît bien. Si bien que Flaubert définit un être «spécialement créé pour sauver la vie à son maître. L’ami de l’homme parce qu’il est son esclave dévoué.» Pis, «considérez le chien apprivoisé, implorant une caresse, un regard de son maître: n’est-ce pas l’image de l’homme à genoux devant son Dieu?», interroge Mikhaïl Bakounine.

D’autres voient en cette obéissance une bonté rare dont est dépourvu l’Homme. «C’est par piston qu’on entre au paradis, affirme Mark Twain. Si c’était au mérite, mon chien y entrerait et moi je resterais dehors.» Victor Hugo, lui, va encore plus loin dans ses Contemplations : «Le chien, c’est la vertu Qui ne pouvant se faire homme, s’est faite bête.»
Alors, autant côtoyer la bête en s’éloignant des hommes. «Plus je rencontre des gens, plus j’aime mon chien», conclut Sacha Guitry. La simplicité d’une promenade avec son chien procure un bonheur insoupçonné. Loin du monde et de sa complexité. À l’exemple de François Nourissier qui, dans Lettre à mon chien, écrit: «Un chien peut être fou, abruti, pathétique – il n’est jamais sérieux. Il n’est jamais important. J’en ai ma claque des humains empesés de gravité.»
«Le chien a son sourire dans sa queue», Victor Hugo

● «L’homme ne promène pas son chien, c’est lui qui est promené par son chien», Michel Tournier.
● «Chassez un chien du fauteuil du roi, il grimpe à la chaise du prédicateur», Jean de La Bruyère.
● «Quel sort plus triste pour un chien que de n’appartenir à personne!», Paul Claudel
● «Tout chien, sans son vrai nom, maigrit…», Jean Giraudoux
● «Tout le chien est dans son regard», Paul Valéry
● «L’amitié du chien est sans conteste plus vive et plus constante que celle de l’homme», Michel de Montaigne.
● «Je ne puis m’étonner que les hommes aiment tant les chiens, car l’homme est un aussi pitoyable gueux que le chien», Johann Wolfgang Von Goethe.
«Le chien est, à juste titre, le symbole de la fidélité ; parmi les plantes, ce devrait être le sapin. Lui seul, en effet, tient bon avec nous, que la saison soit belle ou mauvaise, et ne nous abandonne pas en même temps que le soleil nous retire sa faveur, comme font tous les autres arbres, plantes, insectes et oiseaux, pour reparaître quand le ciel nous rit de nouveau», Arthur Schopenhauer.
● «[C’est] un être qui possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices», Lord Byron.
● «Clément a partagé ma vie. Parfois, il restait enfermé derrière une porte pendant des heures sans appeler. Un humain ne ferait jamais ça, il crierait. Je trouve ça très émouvant, cette façon d’attendre, cette confiance. Le chien dépose sa vie entre vos mains», Michel Houellebecq à propos de son chien.
● «Les hommes en général ressemblent aux chiens qui hurlent quand ils entendent de loin d’autres chiens hurler», Voltaire.
● «Le seul endroit au monde où l’on peut rencontrer un homme digne de ce nom, c’est le regard d’un chien», Romain Gary.

Je sais qu’il en existe bien d’autres, n’hésitez pas à m’envoyer vos « trouvailles » concernant les chiens en général et bien sûr, en particulier, les lévriers 😉

En image en avant: les galgos Aténéa & Timy. 

 

Share Button