Fin de l’hiver, pensez aux déparasitaires

Share Button

Les parasites internes (vers et protozoaires) résistent longtemps sous forme d’œufs larvés et peuvent donc être ingérés même à la fin de l’hiver. Dès qu’il fait meilleur, votre animal va ressortir, il risque également d’être contaminé.

  • Comment combattre les vers ?

Ces parasites se combattent avec des antiparasitaires internes administrés par voie orale, ce sont des comprimés, des liquides ou des pâtes… parfois donnés aussi contre des parasites externes.

  • Lequel choisir ?

Le chien et le chat ne sont pas toujours atteints par les mêmes parasites, certains produits sont efficaces pour une espèce pas pour une autre. Parfois les infestations sont peu visibles avant de devenir sérieuses, par exemple pour un chaton, l’infestation par des vers tels que les ascaris peut être mortelle.
Les antiparasitaires « chimiques » sont à privilégier si le niveau d’infestation est fort, les antiparasitaires naturels seront suffisamment efficaces si le niveau d’infestation est nul ou très faible.

Vous pouvez donc utiliser :

  • comme antiparasitaires « naturels » vous pouvez utiliser Naturlys Bien être ou Hygiène intestinale chien en comprimé, ou CroVert en pâte ;

 

                             

  •  comme antiparasitaires chimiques, vous pouvez utiliser des vermifuges polyvalents comme MILBEMAX® (milbemycine oxime et praziquantel) ou DRONTAL® (pyrantel, febantel et praziquantel) ou encore DOLTHENE® liquide.

           

Share Button