Et les chiens médaillés sont …

Et les chiens médaillés sont …

Share Button

Les premiers trophées des chiens héros ont été décerné à Paris, début décembre. Cette cérémonie récompense des chiens pour leurs actions dans l’armée, avec les pompiers ou auprès des malades. Voici les gagnants :

La cérémonie s’est tenue à l’hôtel de ville de Paris. Sur une centaine de candidats, dix chiens ont été choisis par le jury pour leur travail auprès des humains et pour leurs qualités.

Les trophées ont été décernés dans huit catégories, comme le sauvetage, la détection de maladie, l’assistance, etc. Sur scène, les chiens ont défilé avec leur maître pour recevoir un diplôme et une médaille, sous les applaudissements des invités… et leurs aboiements !

« Le chien, c’est un équipier »

Dans la grande salle dorée, des dizaines de personnes étaient présentes, dont la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées. L’armée utilise en effet des chiens, comme Djony.
En 2016, lors d’une mission à l’étranger, Djony a stoppé un terroriste en fuite, jusqu’à ce que les soldats s’en occupent. « Il est vraiment très courageux. Je suis très fier, raconte son maître, sergent-chef de l’armée de l’air. Le chien, c’est un équipier, c’est comme un homme. Il nous permet d’aller plus vite dans certaines situations. Et avoir un chien parmi nous, ça fait du bien à beaucoup de personnes. »

Dans la police, l’armée ou avec les sauveteurs, les « toutous » sont de vrais atouts. Grâce à leur odorat, ils sont par exemple capables de retrouver des personnes disparues, d’aller dans des endroits inaccessibles, de détecter des explosifs ou de la drogue.

Des chiens, héros de guerre

Mais des chiens au service de l’armée ou de la police, cela ne date pas d’hier ! Pendant la guerre de 1914-1918, des chiens servaient à envoyer du courrier, secourir les soldats… L’un d’eux, Charlot, a été récompensé jeudi soir, en souvenir de ces milliers d’animaux. Qu’ils soient militaires ou non, « on a voulu que tous ces chiens ne restent pas dans l’ombre », explique Daniel Schwartz, vice-président de la Société centrale canine, qui organise la cérémonie.

Des chiens pour tenir compagnie

Après un petit tour sur scène, Ferwen se balade lui aussi avec sa médaille. « Joueur et patient », c’est un chien visiteur : il tient compagnie à des personnes âgées, des prisonniers ou des enfants handicapés. Ensemble, ils jouent, ils font des câlins. « Sentir ou entendre le chien qui respire, ça apaise les enfants : les cris cessent, il y a des sourires, des bras tendus », explique sa maîtresse, Sylvie Clenet. Pour mettre en valeur d’autres chiens comme Ferwen, Djony et tous les autres, une deuxième édition de ces Trophées devrait avoir lieu en 2019.

Estelle Faure pour 1 jour 1 actu.

Share Button