Du neuf dans les animaleries californiennes

Du neuf dans les animaleries californiennes

Share Button

En Californie, seuls des animaux en provenance de refuges pourront être vendus en animalerie.

De nombreux citoyens américains désapprouvent l’existence des centres d’élevage pour chiens. La Californie a ainsi voté une loi qui les interdit.
On les appelle des « fermes à chiots » et il en existerait 10.000 aux États-Unis. Ces lieux sont consacrés à la reproduction de chiens dans le but de les revendre aux animaleries et nombreux sont ceux qui blâment leur insalubrité. Chaque année aux États-Unis, 2 millions de chiens seraient ainsi fournis par ces élevages. Mélanie Kahn, membre de la HSUS (association qui promeut la défense des animaux) est scandalisée: « Ils n’ont le droit à aucun contact humain, au contraire de la plupart des chiens que nous possédons. C’est une expérience horriblement triste pour ces chiens ». Dans le pays, on ne compte plus le nombre de scandales liés aux dérives de ces foyers d’élevage.

  • Une décision unanime.

Une loi interdisant aux animaleries de se fournir auprès de ces fermes a été votée à l’unanimité au sein du Sénat californien. Matte Dababneh, co-auteur de la loi, justifie cette décision: « Des gens qui ont acheté ces chiens se sont rendu compte qu’ils étaient malades, qu’ils souffraient de problèmes médicaux, du fait des conditions de reproduction inhumaines ». À présent, grâce à cette loi, les animaux vendus en Californie devront obligatoirement venir d’un refuge et non d’une de ces « fermes à chiots ». Patrick O’Donnell, qui a lui-même participé à l’écriture de cette loi, explique qu’ »en promouvant l’accès aux animaux de refuges depuis les animaleries, cette loi aidera des milliers d’animaux à trouver leur maison pour la vie ».

Une nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier, qui interdit la vente d’animaux qui ne sont pas issus de chenils, de refuges, de centres d’adoption ou d’associations de sauvetage. Une première aux États-Unis. Et une très belle initiative !

Une décision exemplaire contre la souffrance animale, qui, espérons-le, inspirera le reste du monde à faire de même.

Share Button