Au Québec, une fin de vie plus facile grâce à un chien.

Au Québec, une fin de vie plus facile grâce à un chien.

Share Button

Deux fois par semaine, Rose se promène en liberté dans une maison de soins palliatifs pour aider les patients.

Un chien qui a accompagné sa maîtresse jusqu’à son dernier souffle continue de visiter des patients en phase terminale dans une maison de soins palliatifs du Lac-Saint-Jean (Quebec).

Il y a cinq ans, Rose, une chienne croisée golden retriever-labrador, veillait nuit et jour au chevet de Nathalie Tremblay, dans sa chambre de la maison de soins palliatifs Soli-Can Lac-Saint-Jean-Est, à Alma.

La femme de 41 ans, qui était atteinte d’un cancer du sein et qui est finalement décédée en avril 2013, l’avait reçue en cadeau à la suite d’une opération pour retirer sa tumeur.

  • Paix et réconfort

Aujourd’hui, l’enjouée femelle de neuf ans, dont le nom fait référence à la couleur de la lutte contre ce type de cancer, poursuit la mission fondamentale pour laquelle elle a été offerte, en apportant de la paix et du réconfort à des personnes en fin de vie. « Ici, c’est le paradis avant la mort. Rose me fait beaucoup de bien », témoigne Yvon Tremblay, un aîné en phase terminale. Deux jours par semaine, Marc Bilodeau, le veuf de Mme Tremblay, dépose Rose à la maison de soins palliatifs pour visiter les patients en fin de vie et leurs proches. « C’est un gros toutou. Elle n’a aucune malice. Elle est calme et douce. C’est une source de bonheur pour les gens », se réjouit son propriétaire.

  • Anxiolytique naturel

Rose est une source d’apaisement, selon la direction de Soli-Can Lac-Saint-Jean-Est.

« La zoothérapie apporte beaucoup de bienfaits. C’est un anxiolytique naturel. Les gens sont souvent anxieux à l’approche de la mort », affirme Marie-Lyne Fortin, directrice générale de l’organisme. « Elle me fait toujours sourire lorsqu’elle est ici. J’aime beaucoup passer des moments en sa compagnie », affirme M. Tremblay.

Lorsqu’elle passe faire son tour, Rose est en liberté. Elle se promène d’un bout à l’autre de la maison. Elle côtoie le personnel, les bénévoles et surtout, les personnes malades ainsi que les gens qui les accompagnent. « Elle est vraiment chez elle. Plusieurs personnes qui la rencontrent veulent l’adopter », souligne Marie-Lyne Fortin.

« Notre chien a apporté beaucoup de bonheur dans la vie de notre famille », mentionne M. Bilodeau. Le père de famille a pris soin de son épouse jusqu’à ce qu’elle soit emportée par la maladie. « Nathalie séjournait dans la chambre numéro 3. Encore aujourd’hui, Rose devient toujours fébrile lorsqu’elle retourne dans cette pièce. »

 

Légende : Rose, une femelle croisée golden retriever-labrador, passe deux jours par semaine à la maison Soli-Can Lac-Saint-Jean-Est d’Alma qui reçoit des personnes en fin de vie.

                                                                                                                                         In journal du Quebec.

Share Button