Anatomie du chien

Anatomie du chien

Share Button

J’avais envie de vous parler de l’anatomie du chien, car pour bien s’en occuper il faut la connaître. J’ai été aidée dans ma tâche par notre partenaire Purina, qu’il en soit ici remercié.
Pour que le blog ne se transforme pas en cours d’anatomie canine, j’ai choisi de fractionner le thème :
1. Le squelette et la peau
2. Les sens
3. Les différents systèmes : respiratoire, cardiovasculaire, urinaire, digestif, reproducteur, nerveux et endocrinien.

Les chiens appartiennent à la classe des mammifères. Cela signifie que, comme chez les êtres humains, les petits naissent déjà formés et sont allaités par la femelle, qui prendra soin d’eux jusqu’à ce qu’ils soient autonomes.
De même, les chiens sont des animaux omnivores, ce qui signifie qu’ils nécessitent un régime alimentaire composé de viande et/ou de légumes. À l’état sauvage, les chiens et le groupe des canidés auquel ils appartiennent, sont des prédateurs qui, la plupart du temps, chassent en meute pour assurer la nourriture du groupe. Pour les animaux vivant en meute, le langage du corps représente un moyen de communication majeur. Ainsi, l’anatomie du chien est-elle adaptée à la chasse et à la vie en meute.

1. Le squelette

Constitue la structure interne qui permet le maintien du corps, notamment la colonne vertébrale, les membres postérieurs et les pattes antérieures.
Assure la protection des organes internes sensibles.
Le squelette protège le cerveau et d’autres organes sensoriels tels que les yeux.
Le bassin protège les organes situés dans le bas de l’abdomen, comme l’utérus par exemple.
Les vertèbres (la colonne vertébrale) protègent les nerfs formant la moelle épinière.
Les côtes protègent tous les organes situés à l’intérieur de la cage thoracique, notamment le cœur et les poumons.
Permet le mouvement lorsque les muscles entourant les os et les articulations se contractent, les os se mettent en mouvement et les articulations fléchissent. La force exercée par les muscles des membres postérieurs du chien lui permet de faire des sauts en hauteur et de chasser ses proies.
Produit des globules.
Stocke les minéraux importants comme le calcium et le phosphore.

Bien que les chiens possèdent environ le même nombre d’os que l’homme, ceux-ci sont agencés différemment et ont une fonction spécifique adaptée au besoin des prédateurs. La force de leurs membres et la puissance des mâchoires leur permettent de chasser des proies, tandis que la queue assure le maintien de l’équilibre et permet au chien de communiquer.

La peau.

La peau est en réalité le plus grand organe du corps des animaux. La fonction essentielle de la peau est de protéger le corps des infections, des blessures physiques et d’empêcher la déperdition d’eau et de chaleur.
La peau du chien est recouverte de poils, bien que certaines races naissent glabres. Les poils assurent également une fonction thermorégulatrice du corps et protègent la peau du chien des agressions extérieures. D’autre part, en présence d’une menace, les poils se hérissent et donnent au chien une apparence plus grande.
Certaines parties de la peau ou du pelage ont évolué afin de pouvoir s’adapter à des fonctions spécifiques.
Les pattes sont couvertes de coussinets de peau plus épaisse qu’en d’autres endroits du corps.
Les moustaches sont plus longues et plus épaisses que les poils qui recouvrent le corps, et sont extrêmement sensibles au toucher. Elles sont situées sur la gueule mais également en d’autres endroits du corps et fournissent aux chiens des indications sur le milieu environnant.

Share Button