L’AFSCA fait euthanasier 2 chiens importés illégalement.

L’AFSCA fait euthanasier 2 chiens importés illégalement.

Share Button

Le 27 février, nous avons publié sur ce blog, un article intitulé « Comment adopter en toute légalité » dans lequel, nous vous mettions en garde contre certaines associations qui importent des chiens en toute illégalité.

le cas relaté par la presse ces derniers jours et collé ci-dessous illustre un de ces dangers :

« Nous vous parlions dans nos éditions de mercredi (le 25 avril) du cas de Cathy et de sa famille, qui avaient accueilli Nino et Foxy, deux spitz poméraniens à quelques mois d’intervalle. Venus illégalement d’Ukraine, les deux toutous ont été saisis par l’AFSCA pour être euthanasiés. D’après l’agence, ils présentaient un « danger non négligeable pour la santé humaine et animale ». En cause, la rage. Une maladie que les deux chiens ne semblaient pas présenter.

La situation des chiens était délicate – ils venaient d’Ukraine et disposaient d’un passeport russe pour passer la frontière plus facilement – et Cathy s’attendait tout au plus à recevoir une amende. Mais l’ultimatum posé par l’AFSCA était bien plus important : les deux animaux devaient, au frais de sa propriétaire, reprendre le chemin de l’Ukraine ou c’était l’euthanasie. « J’ai refusé de les renvoyer là-bas car je ne savais même pas s’ils allaient passer la frontière à nouveau. Ils auraient pu être euthanasiés là-bas également… » nous disait-elle, dévastée. Ils l’ont été ici.

  • L’AFSCA réagit                                                                                                                                    À la suite de notre article, l’agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire a tenu à apporter quelques précisions concernant les deux chiens qui présentaient vraisemblablement un risque pour la santé publique. « Nous aimons les bêtes comme tout le monde. La propriétaire a laissé s’appliquer la mesure la plus forte et moralement difficile qui soit : l’euthanasie », se défend l’AFSCA.

« Nous devons agir de manière rigoureuse et responsable dans de tels cas. Il y a quelques mois, un jeune enfant mourait en France de la rage. Il y a 10 ans, une centaine de personnes en Belgique a dû être traitée suite à un risque réel de rage. La maladie est tellement vicieuse (maladie « dormante »), on ne pourrait pas se pardonner d’avoir laissé le virus se propager en Belgique et voir des Belges mourir (mort atroce…) à cause d’une négligence de notre part. C’est toujours avec un gros poids au cœur que nous prenons cette ultime mesure. »  » 

Copie d’un article de sudinfo.be

Voici la mise en garde que l’on peut lire sur le site de l’AFSCA:

« Ne ramenez donc jamais illégalement des animaux domestiques d’un pays à risque! En raison du risque d’une éventuelle contamination, l’AFSCA applique toujours de façon très stricte les prescriptions en matière d’importation d’animaux de pays où la rage est présente. »

A bon entendeur…

Share Button